Publié dans Musique

Guitare Basse, L’École des Virtuoses Camerounais

Depuis plusieurs décénnies, les Camerounais comptent parmi les bassistes africains les plus influents de la scène mondiale. Talentueux et appliqués, leur expertise à régulièrement fait ses preuves à travers de nombreuses collaborations à l’international, au point où l’on en vient à se poser des questions sur cette « école » de la basse Camerounaise qui s’impose au plus haut sommet.  Voici quelques uns des plus grands virtuoses Camerounais de la basse.

Jean Dikoto Mandengue

Converti à la basse par Manu Dibango, jean Dikoto Mendengue est influencé par le jeu de la kora Mandingue. C’est aussi le premier Camerounais à faire le Madison Square Garden à Los Angeles  dans les années 70. Au panthéon de la basse Camerounaise, son nom apparaît en pôle position. Avec ses Compatriotes Vicky  Édimo, Étienne Mbappe,  Richard Bona et les frères Sabal-lecco, il a influencé toute une génération.

Armand Sabal Lecco

Considéré comme l’éclaireur, celui qui a vulgarisé la basse Camerounaise aux États-Unis en l’érigeant au rang d’instrument de conquête au pays de l’oncle Sam. Il était outre Atlantique à  la fois une voie et la voix de cet instrument pour le plus grand bonheur de ses compatriotes qui ont su profiter de son travail de pionnier.

Bassiste de génie, celui dont le talent n’est plu à démontrer, Armand Sabal Lecco est et demeure l’artiste qui a fait connaître les effets de la basse Camerounaise  en allant défier les cadors Américains sur leur propre terrain par son jeu et son audace.

j

Vicky Edimo 

Il voit le jour le 26 février 1953 à Douala. C’est l’un des ténors de la Basse Camerounaise aux influences afro /funky / blues. Il découvre la guitare à 13 ans et devient l’un des bassistes les plus sollicités du Cameroun. À cette époque, il découvre les oeuvres de James Jamerson, Chuck Rainer,  Paul Chambers, Ray Brown ou Jean Dikoto mendengue. Plus tard, Manu Dibango fait appel à lui  comme bassiste attitré de son orchestre. La rencontre avec Daniel Canarde va changer les choses. Leur collaboration  donnera naissance à des groupes tels que les Gibson Brothers, la Compagnie Créole, Ottawan. Avec les Gibson Brothers,  il enregistre des albums à succès dont Cuba, By Night. Il enregistre aux côtés de Dalida,  Carlos, Johnny Halliday, Michel Sardou et Sacha Distel et collabore avec les meilleurs, dont un certain Bob Marley. Au début des années 80, Vicky est reconnu comme l’un des plus grands bassistes au monde.

Richard Bona

Né le 28 Octobre 1967 à Minta au Cameroun. Il émigre en Allemagne à 22 ans et arrive en France pour suivre  ses études de musique. Il joue régulièrement dans les clubs de Jazz et se produit aux côtés de Jacques Higelin, Didier Lockwood, Manu Dibango, Salif Keita, Francis Lassus. En 1995 il se voit refuser une prolongation de son titre de séjour  et est contraint  de quitter le territoire français. Mais Henry Bélafonte qui l’a rencontré à Paris ira le chercher pour le faire jouer dans son orchestre. Il écume les boites de Jazz et travaille avec des artistes comme Larry Coryell, Michael et Brandy Becker,  Pat Metheny, Mike Mainieri,  Mike Stern, Steve Gadd,  Rusell Malone, guitariste talentueux, il force le respect de ses paires.

Guy Nsangué Akwa

Guy Ngangué a grandi au Cameroun où il a appris à jouer de la guitare, mais se tourna vers le jeu de basse.

Dans les années quatre-vingt, Akwa se rend à Paris  il y rencontre des stars africaines, Papa Wemba,  Mory Kanté,  Oumou Sangaré,  Kassav.

Depuis 1991, Akwa à travaillé avec Jean-Luc Ponty  sur l’album Tchokola,  puis  l’a accompagné lors des tournées et autres enregistrements à l’instar de « l’expérience de l’Atacama » en 2007.

Étienne Mbappe

Il commence à étudier la guitare en autodidacte. Puis, lorsqu’il arrive en France en 1978, il s’inscrit au conservatoire de Chevilly-Larue pour étudier la guitare classique et la contrebasse classique.

En 1985, il rejoint l’orchestre Rido Bayonne et rejoint Mario Canonge alors pianiste dans Ultramarine. Entre 1990 – 92, Étienne rejoint le groupe de Salif Keita en temps que bassiste et directeur musical. De 1990 à 1995, il est en tournée en France avec Jacques Higelin, Liane Foly, Cathérine Lara.

Étienne Mbappe collabore avec Michel Jonasz, Joe Zawinul,  Louis Winsberg et Ray Charles entre autres.

Noël Ekwabi

Né le 25 Décembre 1960 à Yaoundé, après une anitiation à la guitare, la batterie et les percussions, il rejoint Marseille en 1980 pour entrer au conservatoire. Il devient bientôt un bassiste reconnu,  s’impose dans son jeu de scène et dirige pendant dix ans l’orchestre de Manu Dibango, co-signant avec ce dernier, deux albums. Noël joue avec de nombreux artistes dont,  Rufus Thomas, Peter Gabriel, le groupe Sud-Africain Ladysmith Black Mambazo, Omar Soza , Cheb Mami, Massao ,  Nubians et bien d’autres. Il décède le 18 Avril  2012 à Paris.

 

Publicités

Auteur :

Rédacteur En Chef - Auteur

11 commentaires sur « Guitare Basse, L’École des Virtuoses Camerounais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s