Publié dans Découverte

MARI MALEK, DE RÉFUGIÉE SUD-SOUDANAISE À TOP MODEL NEW YORKAISE

Elle est la preuve vivante que rien n’est impossible. Venue aux États-Unis en tant que réfugiée, Mari Malek utilise dorénavant son influence de top model pour aider les enfants de son pays.

Née durant la seconde guerre civile soudanaise (1983-2005) à Wau, Mari Malek a grandi dans une maison toujours remplie pour deux raisons. Premièrement, parce qu’elle vient d’une famille de vingt enfants. Son père, un ministre des finances pour le gouvernement, avait quatre femmes. Deuxièmement parce que sa mère, une infirmière, a ouvert la porte à toutes les personnes sans logement en raisons des conflits dans la ville. Dans une interview accordée à Vice, Mari Malek se livre sur cette partie douloureuse de sa vie. Lorsque la guerre a empiré, sa mère a décidé de s’enfuir du Soudan :

« Mon père n’a jamais voulu qu’on parte alors elle l’a fait secrètement. Sans prévenir, elle m’a prise avec mes deux sœurs et on est allées en Égypte. On y était en tant que réfugiées en attendant d’aller aux États-Unis. Ma mère voulait s’assurer qu’on était protégées et qu’on avait une chance de vivre nos vies dans de meilleures circonstances.

Une décision qui a payé ! En 1997, l’adolescente Mari Malek emménageait avec sa mère et ses sœurs dans un appartement du New Jersey, puis en Californie. La-bas, elle a dû grandir vite et travailler pour subvenir aux besoins de sa famille. Enceinte à l’âge de 20 ans, Mari devient mère célibataire et jongle entre les cours, le travail et sa fille Malayka. Elle prend alors un risque :

« J’ai dit à ma mère que je partais à New York pour regarder les opportunités dans le monde du mannequinat et voir où cela me mènerait. Tous les jours de ma vie depuis mon arrivée aux États-Unis, j’ai été approchée pour devenir model mais je ne savais pas du tout ce que c’était alors j’avais un peu peur. »

Aujourd’hui, Mari Malek est une top model et DJ (DJ Stiletto) reconnue à New York. Elle a lancé « Stand For Education », une organisation qui promeut l’éducation, aide les femmes et soutient les enfants sud-soudanais à travers plusieurs actions sociales. Mari Malek souhaite encourager cette nouvelle génération, le futur de son pays.

Publicités

Auteur :

Rédacteur En Chef

3 commentaires sur « MARI MALEK, DE RÉFUGIÉE SUD-SOUDANAISE À TOP MODEL NEW YORKAISE »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s