Publié dans Chroniques

LES CHRONIQUES DE BITJOKA ELIANE

LE RÔLE DE L’ART ET DE L’ARTISTE DANS LA SOCIÉTÉ AFRICAINE

 

L’art en Afrique et au Cameroun en particulier est entrain de gagner du terrain quel que soit sa forme, sa nature et sa qualité. Le marché de l’art de nos jours est donc très prolifique. Ne serait-il pas oppportun pour l’élite dirigeante de réfléchir sur les rôles respectifs de l’art, de l’artiste, et la place qu’il convient de lui donner dans la société.

Pourtant, peu de gens comprennent ce rôle. Ils sont nombreux ceux qui attérissent dans l’art ayant échoué dans tous les domaines de la vie. Pour certains, l’art est un accessoire de tourisme. Tandis que pour d’autres, c’est une aide au developpement personnel, le plus « valorisant » serait une considération décorative et divertissante. Enfin, il y en a qui considèrent que l’art est davantage un outil de propagande ou de séduction dont il faut s’approprier.

Cependant, sa véritable mission est autre. Plutôt que de répondre aux questions, l’art nous emmène à remettre en question notre comprehension de la réalité, suscite une intérrogation dans les rapports avec l’univers.

L’artiste est une éponge qui s’inbibe de son environnement, il évolue donc au déla de ses expériences personnelles, des événements et changements sociaux.  Les connaissances, possibilités ou limites technologiques de son époque sont les autres facteurs qui entrent en jeu et déterminent son champs d’action et d’investigation.

Par sa pratique, l’artiste transpose sa perception de l’univers en une proposition qu’il soumet à la société. Proposition qui trouve un large écho chez ses concitoyens ou non. Certaines propositions ne s’adressent  qu’à une élite éclairée,  dû au fait qu’il est nécessaire de disposer d’une  connaissance préalable  permettant de déchiffrer le message.

L’homme dans sa société vit le nez collé à son quotidien, tandis que l’artiste perçoit au-delà. Qui sommes-nous donc pour décider en lieu et place de artiste, quelle forme artistique sera ou non notre avenir.

Les politiques et organismes culturels se doivent donc de valoriser et favoriser l’expression artistique sous toutes ses formes et tendances sans aucune influence ni conditionnement.

Le temps fera le reste.

BITJOKA ELIANE

 

Publicités

Auteur :

Rédacteur En Chef - Auteur

4 commentaires sur « LES CHRONIQUES DE BITJOKA ELIANE »

  1. L’art a souvent été perçu comme un mystère, mais lorsqu’il est ainsi exposé, on comprend mieux. L’élite dirigeante devrait faire plus d’efforts afin de permettre que ce secteur soit davantage exploré. Merci Eliane Bitjoka pour cette lumière faite sur l’art et beaucoup de courage.

    Aimé par 1 personne

  2. De tout temps, l’artiste a toujours été le reflet de sa société, en afrique plus que partout ailleurs. Au dela de quelques aventuriers qui se retrouvent dans le metier sans crier gare, la plupart sont confrontés aux difficultés économiques liés à leur environnement. Toute chose qui réduit considérablement la valeur marchande de leurs oeuvres et les expose à toute sortes d’influence.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s