Publié dans Cinema

Cinéma Africain : Quelques Sorties En 2017

UN CONTINENT SOUS INFLUENCE

EMOTIONS :
GENRES : Film dramatique
TOP FILMS: Film Drame 2017 | Film Drame Afrique du Sud 2017

SYNOPSIS DU FILM L’ORAGE AFRICAIN – UN CONTINENT SOUS INFLUENCE

Le Président de la République d’un pays africain imaginaire, qui souffre de voir les richesses naturelles de son pays uniquement exploitées par des entreprises occidentales, décide de nationaliser tous les moyens de productions installés sur son territoire par des étrangers : puits de pétrole, mines d’or, de diamants, etc. Évidemment, les Occidentaux apprécient peu :  » C’est nous qui avons foré ces puits, nous qui avons creusé ces mines  » ! Les Africains répondent :  » Exact, mais c’est notre sous-sol  » ! Un combat féroce s’engage alors, où tous les coups sont permis. Surtout ceux qui sont interdits. Qui va gagner ? Cette histoire, bien sûr, est une fiction. Pour l’instant. Mais allez savoir…

LES INITIÉS

EMOTIONS : Stimulant / envie de réfléchir | Réflexion / engagé | Triste
GENRES : Film dramatique
TOP FILMS: Film Drame 2017 | Film Drame Afrique du Sud 2017

SYNOPSIS DU FILM LES INITIÉS
Afrique du sud, montagnes du Cap Oriental. Comme tous les ans, Xolani, ouvrier solitaire, participe avec d’autres hommes de sa communauté aux cérémonies rituelles d’initiation d’une dizaine d’adolescents. L’un deux, venu de Johannesburg, découvre un secret précieusement gardé… Toute l’existence de Xolani menace alors de basculer.

O Ka

EMOTIONS :
GENRES : Documentaire
TOP FILMS: Film Documentaire 2017 | Film Documentaire Afrique du Sud 2017

Oka, c’est la maison de la famille d’un artiste à Bamako, cette maison qui le rattache à ses parents, son histoire, ses souvenirs et dont ses soeurs sont expulsées en dépit du droit un jour de 2008. C’est aussi, le Mali, son pays qu’il a vu basculer dans la guerre, au mépris des traditions de tolérance qui l’ont animées depuis l’indépendance. Le combat pour la vérité pousse l’artiste à prendre la parole et à s’engager.

EN ATTENDANT LES HIRONDELLES

EMOTIONS :
GENRES : Film dramatique
TOP FILMS: Film Drame 2017 | Film Drame Afrique du Sud 2017

SYNOPSIS DU FILM EN ATTENDANT LES HIRONDELLES

Aujourd’hui, en Algérie, trois histoires, trois générations.
Mourad, un promoteur immobilier, divorcé, sent que tout lui échappe.
Aïcha, une jeune fille, est tiraillée entre son désir pour Djalil et un autre destin promis.
Dahman, un neurologue, est soudainement rattrapé par son passé, à la veille de son mariage.
Dans les remous de ces vies bousculées qui mettent chacun face à des choix décisifs, passé et présent se télescopent pour raconter l’Algérie contemporaine.

HISSEIN HABRÉ, UNE TRAGÉDIE TCHADIENNE

EMOTIONS :
GENRES : Documentaire
TOP FILMS: Film Documentaire 2017 | Film Documentaire Afrique du Sud 2017

SYNOPSIS DU FILM HISSEIN HABRÉ, UNE TRAGÉDIE TCHADIENNE

Emprisonnés et torturés au Tchad sous le régime despotique de Hissein Habré (de 1982 à 1990), des hommes et femmes témoignent de l’enfer qu’ils ont traversé et de leur combat pour la justice. Un poignant réquisitoire du cinéaste Mahamat-Saleh Haroun (« Grisgris »).

SOLEILS

EMOTIONS : Stimulant / envie de réfléchir | Contemplatif | Triste
GENRES : Film d’aventure | Film dramatique
TOP FILMS: Film Aventure 2017 | Film Drame 2017 | Film Aventure Afrique du Sud 2017 | Film Drame Afrique du Sud 2017

SYNOPSIS DU FILM SOLEILS

Un vieil homme est chargé de guérir une jeune
fille frappée d’amnésie. Il l’emmène dans un
voyage curatif, excentrique et joyeux qui les
conduit jusqu’à Ouagadougou en passant par Le
Cap, Berlin, le Mali, la Belgique…
Sur cette route pleine de surprises ils croisent des gens remarquables et lumineux, des ignorants, des idées reçues, quelques créatures fabuleuses et un texte enfoui dans la mémoire d’un continent et révélant un secret jusque-là bien gardé : l’Afrique a quelque chose à nous dire.

LA BELLE ET LA MEUTE

EMOTIONS :
GENRES : Thriller | Film dramatique
TOP FILMS: Film Thriller 2017 | Film Drame 2017 | Film Drame Afrique du Sud 2017

SYNOPSIS DU FILM LA BELLE ET LA MEUTE

Lors d’une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef. Quelques heures plus tard, Mariam erre dans la rue en état de choc. Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ?

Publicités
Publié dans Cinema

Afrique du Sud : Avant Sa Sortie Officielle Le Film Inxeba Fait Déjà Scandale

Le film Inxeba n’est pas encore sorti en Afrique du Sud qu’il y fait déjà scandale. Le long-métrage de John Trengove a été présenté au Festival du film de Sundance en janvier, puis à la Berlinale, en février ; il est sorti en salle dans plusieurs pays (dont la France, en avril, avec le titre Les Initiés).  La sortie officielle est prévue en février 2018.

Un passage à l’âge adulte

fada368_2017100745.0.2022679140inexbe_01_web

Inxeba décrit un triangle amoureux masculin sur fond de rite initiatique ancestral. Le cadre de l’histoire est l’ulwaluko, un rituel pour les Xhosa, la deuxième ethnie du pays, dont l’idiome se caractérise par des claquements de langue. Le passage à l’âge adulte des Xhosa de 16 à 19 ans passe par le rituel de la circoncision, sans anesthésie. Ils doivent ensuite attendre la cicatrisation reclus, sans eau ni nourriture, pendant une semaine, entourés d’initiateurs. Nakhane Touré, un chanteur populaire de 29 ans, joue Xolani, l’un d’entre eux. Chaque année, il repart dans les montagnes encadrer un groupe de futurs initiés et, surtout, retrouver en catimini son amour de jeunesse, Vija, marié avec enfants.
Lire la critique des « Initiés » : S’aimer à l’ombre des rituels dans « la nation arc-en-ciel »

Ces dernières semaines, la bande-annonce a enflammé les réseaux sociaux. « On va te brûler vif » : ce genre de menaces, Nakhane Touré en a reçu des centaines. « Je me souviens avoir tweeté la vidéo et des centaines de gens ont surgi sur ma timeline, furieux que le rite xhosa de passage à l’âge adulte soit exposé au monde. Il y avait beaucoup d’homophobie, mais surtout des remarques du type “ce qui se passe dans la montagne reste dans la montagne” », relate-t-il. « Ce film dévoile tout – même ce qui est secret et confidentiel. C’est une insulte à nos traditions, on dépouille notre culture de son caractère sacré. Cela va provoquer la colère des ancêtres », s’est insurgé le roi xhosa, Mpendulo Zwelonke Sigcawu.

Ce leader traditionnel a agité ses avocats pour tenter de faire interdire le film, sans succès. Comble du sacrilège, Inxeba est réalisé par un Sud-Africain blanc, John Trengove, dont le travail a par ailleurs été salué par la critique.
« Ce film est une confrontation autour de ce que cela signifie d’être un homme, en particulier un Xhosa. » Niza Jay Ncoyini, l’un des acteurs du film

 

Publié dans Cinema

L’Oeil Du Cyclone, Bientôt Sur Les Écrans Français

Sortie nationale le 22 novembre 2017

L’oeil du cyclone de Sékou Traoré France – Burkina Faso 2015 104’

Critique

On pourra dire que Sékou Traoré n’a pas fait dans la sim­pli­cité pour ce pre­mier long métrage de fic­tion à la réa­li­sa­tion. L’oeil du cyclone s’atta­que à la ques­tion des enfants sol­dats, esti­més à 150.000 dans des conflits armés à tra­vers le conti­nent. Contrairement à son pré­dé­ces­seur Ezra – de Newton Aduaka – pré­senté au Fespaco en 2007, L’oeil du Cyclone choi­sit de s’inté­res­ser à son per­son­nage plus tard, alors qu’il est devenu homme, « Colonel » de sur­croît, posant ainsi la ques­tion d’une pos­si­ble rédemp­tion pour ceux dont la vie ne s’est déve­lop­pée qu’au son du fusil mitrailleur et dans un état de semi-cons­cience entre­tenu par leur hié­rar­chie grâce à une pro­fu­sion de dro­gues et d’alcool.

Mais le film et son auteur sont bien déci­dés à ne pas s’arrê­ter là, ils se pen­chent aussi sur autant de ques­tions socia­les qui vien­nent tra­vailler le film de l’inté­rieur et gra­vi­tent autour du procès de celui dont on décou­vrira fina­le­ment le nom – Blackschwam – grâce au seul achar­ne­ment de son avo­cate, cette « petite-fille » que lui-même déni­gre avant de mesu­rer son habi­leté et sa déter­mi­na­tion : ques­tion de la place sociale de la femme jus­te­ment, ques­tion de la cor­rup­tion, de la repro­duc­tion des élites, des condi­tions de déten­tion, des réseaux de finan­ce­ment des conflits et de l’impli­ca­tion des puis­san­ces inter­nes et étrangères, ques­tion aussi du droit ina­lié­na­ble pour chacun à une défense de qua­lité quelle que soit la lour­deur des char­ges rete­nues… On saluera la soif de l’auteur d’abor­der autant de sujets qui néces­si­te­raient d’être portés au débat public.

L’exer­cice s’avère dif­fi­cile cepen­dant. Si le chal­lenge d’Emma Tou, brillante avo­cate sous-esti­mée par ses confrè­res en raison de son genre est de nature à nous saisir et à créer l’empa­thie pour son per­son­nage et sa mis­sion, il nous ren­voie aussi, un peu trop fron­ta­le­ment, au per­son­nage de Clarice dans « Le Silence des agneaux » – Jonathan Demme, sortie en France en 1991 -. Ici c’est Hitler Mussolini qui tient lieu et place d’Hannibal Lecter mais com­ment ne pas avoir la com­pa­rai­son en tête en voyant l’Oeil du cyclone (et elle est ardue tant Jodie Foster et Anthony Hopkins y livraient des pres­ta­tions qui res­te­ront pour chacun parmi leurs plus mémo­ra­bles).

Sekou Traoré évite en tout cas les écueils de l’angé­lisme en dévoi­lant par frag­ments la vie d’un homme bel et bien cou­pa­ble des crimes pour lequel on le juge… et pour­tant peut-être pas vrai­ment res­pon­sa­ble ? La ques­tion reste posée, para­doxe laissé tel un petit caillou dans chaus­sure de notre cons­cience.
Le film ren­voie aussi à sa propre res­pon­sa­bi­lité une société qui ferme les yeux sur les pra­ti­ques qu’elle encou­rage, une popu­la­tion qui se laisse bas­cu­ler trop faci­le­ment dans la haine alors même que celle-ci est ins­tru­men­ta­li­sée pour mieux mani­pu­ler les masses, une classe poli­ti­que qui s’accom­mode de ses « petits arran­ge­ments » avec la morale quand le profit est à portée d’atta­ché-case et une classe intel­lec­tuelle qui se com­plaît trop sou­vent dans un conser­va­tisme qui assure le confort du sérail.

Avec quan­tité de prix rem­por­tés pour sou­te­nir la car­rière de ce pre­mier long-métrage de fic­tion, on guette la suite du par­cours de Sékou Traoré à qui l’on sou­haite une bonne et longue route

Publié dans Cinema

Le Film Get Out Nommé Aux Golden Globes

Le film de fiction Get Out a été nommé aux Golden Globes dans la catégorie meilleure comédie. Un choix qui pose un problème à Jordan Peele le réalisateur du film.

Avec plus de 250 millions de dollars de recettes le thriller américain Get Out a véritablement cartonné dans les salles obscures. Un succès qui lui a valu une nomination à la prestigieuse cérémonie des Golden Globes. Cependant la société de production Blumhouse affiliée au film a décidé de le faire concourir dans la catégorie “meilleur film Musical ou Comédie”. Une annonce qui n’a pas plu à son réalisateur Jordan Peele, ce dernier a décidé de s’exprimer sur le sujet.

Rappelons rapidement la trame du film, une famille américaine blanche se met à chasser des afro-américains dans le but de disposer de leur corps, ça vous rappelle quelque chose ? Nous aussi !

“Le sujet du film n’est pas drôle”

Le réalisateur qui avait déjà déclaré que son film était un “documentaire” est revenu sur cette décision des studios. Il s’est confié au magazine Indiewire : “Le sujet du film n’est pas drôle. J’ai vu beaucoup de personnes noires m’approcher et dire ‘mec, c’est le film dont je parlais depuis un moment et tu l’as fait. ‘C’est quelque chose de très puissant. Le fait qu’il soit placé dans une plus petite boite que ce qu’il mérite est là d’où vient la controverse.”

Get Out : un bouleversement des genres cinématographiques

Plus que le sujet de fond, c’est aussi la nature du film qui ne justifie pas cette catégorie d’après lui :”Le problème c’est qu’il ne s’agit pas d’un film qui peut réellement être placé dans un seul genre. Initialement, je voulais faire un film d’horreur. J’ai fini par le montrer aux gens et entendre ‘tu sais, ça ressemble pas tellement à un film d’horreur. C’est dans l’univers du thriller. Donc c’était un thriller social“. Il a ensuite dit percevoir son projet comme un bouleversement des genres cinématographique, comme une expression de sa vérité, son expérience et celle d’autres membres d’une minorité.

Publié dans Cinema

Legends of Tomorrow : Wentworth Miller Abandone Le Rôle De Captain Cold

Personnage adulé des fans de l’Arrowverse, Leonard Snart est apparu pour la première fois dans la saison initiale de The Flash. L’alter ego de Captain Cold incarné par Wentworth Miller était animé par une dualité entre ses bons et ses mauvais côtés et formait un tandem détonnant avec Heat Wave, interprété par Dominic Purcell. Malheureusement pour les fans, l’acteur découvert dans Prison Break souhaite passer à autre chose et a décidé de quitter définitivement l’Arrowverse de Greg Berlanti et la CW.

legendsheader

En 2016, Wentworth Miller avait pourtant signé un deal de flexibilité avec la chaîne, permettant à son personnage d’apparaître dans les trois shows de l’Arrowverse (The Flash, Arrow et Legends of Tomorrow, Supergirl appartenant encore à CBS à l’époque).

Si son personnage était récurrent dans la première saison de Legends of Tomorrow, où il formait un ship d’anthologie avec White Canary (Caity Lotz), le showrunner Marc Guggenheim avait finalement décidé de sacrifier Captain Cold dans un twist final tragique.

Depuis, il faisait quelques apparitions occasionnelles dans la série, principalement en tant qu’acolyte de la Legion of Doom à travers une nouvelle itération de son personnage. En gros, il s’agissait d’un maître du froid en provenance d’une temporalité différente générée par les multiples bourdes des Légende

Un véritable choc pour les fans

L’acteur a posté sa décision sur son compte Instagram, remerciant au passage les différentes équipes des séries concernées. Toutefois, il n’a pas davantage précisé les raisons de son départ, même si une forme de lassitude est à soupçonner.

Peu avant de dégainer le gun givrant de Leonard Snart, Wentworth Miller traversait une période difficile. En manque de projets professionnels depuis l’arrêt de Prison Break, il avait été victime de body-shaming dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Greg Berlanti, les membres de la CW et tous ses camarades acteurs, dont Dominic Purcell, l’avaient aidé à remonter la pente. Un ami qu’il devrait retrouver dans la saison 6 de Prison Break, toujours en négociations chez la Fox. Bon vent (glacial), Captain Cold.

En France, la saison 3 de Legends of Tomorrow reste inédite.

Publié dans Cinema

Le Duo Idriss Elba, Kate Winslet En Salles Le 8 Novembre 2017

L’acteur livre une performance époustouflante aux côtés de Kate Winslet. Dans les salles le 8 novembre 2017, « La montagne entre nous » est un drame romance comme on les aime.

« Certaines rencontres vous changent la vie » peut-on lire sur l’affiche officielle. Idriss Elba campe le personnage de Ben Bass, un chirurgien. Sa partenaire à l’écran (Kate Winslet), interprète une journaliste appelée Alex Martin. L’un doit voyager en urgence pour opérer un enfant malade tandis que l’autre se marie le lendemain. Mais impossible pour les deux de quitter l’aéroport de Salt Lake City en raison des mauvaises conditions météorologiques. Décidés à partir coûte que coûte, Ben et Alex se retrouvent livrés à eux-mêmes après le crash de leur avion en pleine montagne. Ces inconnus vont devoir compter l’un sur l’autre pour rester en vie malgré les conditions extrêmes. Cette aventure à deux les transformera à jamais.

1795839.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisé par Hany Abu-Assad, La Montagne entre nous offre des paysages et des milieux hostiles à couper le souffle. L’action se déroule au sud-est de la Colombie-Britannique et installe un sentiment d’urgence, de danger durant tout le film.

Pour les deux protagonistes, le tournage n’a pas été de tout repos. Il suffit de regarder la bande annonce pour s’en rendre compte :

Publié dans Cinema

« 10 Jours À Sun City », La Comédie Romantique De L’Été Au Nigéria

A partir du 8 Novembre, retrouvez le film numéro 1 au Box
Office Nollywood en 2017 « 10 JOURS A SUN CITY » sur les écrans de CanalOlympia à Dakar, Yaoundé, Douala, Ouagadougou, Niamey, Conakry et Lomé ! 

Le film 10 JOURS A SUN CITY est le premier film doublé en français dans l’histoire de Nollywood à sortir sur les écrans de pays africains francophones.

10 jours à Sun City (10 days in Sun City) est la comédie romantique de l’été au Nigéria, alliant humour, passion, drame et trahison. Ce film hilarant a été produit par les réalisateurs des films à plusieurs récompenses « 30 DAYS IN ATLANTA » et « ATRIP TO JAMAICA ». Ce troisième volet de la franchise « Akpos » suit les aventures de ce dernier et sa petite amie Bianca en Afrique du Sud.

Publié dans Cinema

Beyoncé Intègre le casting du remake du Roi Lion

Ce mercredi les studios Disney ont dévoilé le casting du remake du Roi Lion et bonne nouvelle Beyoncé sera de la partie !

Des rumeurs autour de la participation de Queen B au nouveau projet de Disney ont plané tout l’année mais en dévoilant le casting complet tout doute est enfin levé.

La star internationale incarnera le rôle de Nala, l’amie d’enfance et future compagne du héros Simba.

Un casting très prometteur

Disney a posté sur Twitter une image du casting complet de l’adaptation du film d’animation prévue pour l’été 2019. On y retrouve notamment Donald Glover (Childish Gambino) dans le rôle de Simba à l’âge adulte, John Kant en Rafiki, ou encore Florence Kazumba, qui joue aussi dans le film Black Panthers, en Shenzi la hyène. Chiwetel Ejiofor (Twelve years a slave) se glissera dans la peau de Scar, James Earl Jones incarnera à nouveau Musafa et Alfre Woodard (Desperate Housewife) prêtera sa voix à Sarabi la mère de Simba.

Screen-Shot-2017-11-01-at-3.51.19-PM

Le film sera dirigé par le réalisateur Jon Favreau. Il a déjà travaillé sur l’adaptation du Livre de la jungle sortie en 2016. Le réalisateur aura la lourde tâche d’adapter ce classic du film d’animation. Un exercice périlleux lorsque que l’on connait l’attachement du public à la version originale qui a traversé les générations. Toutefois ce casting particulièrement prestigieux avec comme cerise sur le gâteau Beyoncé en rôle principale féminin nous donne beaucoup d’espoir.

Publié dans Cinema

Une Nouvelle Héroïne Dans La Saga 24 Heures Chrono

Non, ils ne vont pas filer le rôle de Jack Bauer à une femme (rentrez vos torches et vos fourches), mais créer un nouveau personnage, qui aura elle aussi des journées bien chargées.

Tic toc, tic toc… 24 heures chrono n’est pas près de disparaître. La Fox continue de presser le concept comme un citron. Dernière idée en date : lancer un nouveau spin-off, centré sur une femme. On pourrait arguer que c’est la mode de féminiser toutes les franchises qui marchent… On pourrait aussi rétorquer que si ces franchises n’étaient pas, depuis des décennies, des odes à la testostérone sans proposer d’autre point de vue que celui du mâle alpha, on ne se poserait même pas la question.

Toujours est-il que 24 heures chrono, qui a déjà eu deux « lead » masculins, s’apprête à remettre les compteurs à zéro. Howard Gordon et Brian Grazer, les showrunners, feront équipe avec Jeremy Doner, le producteur exécutif de The Killing, pour donner vie à cette héroïne, dont on sait pour l’instant peu de chose : une procureure qui met au jour une conspiration judiciaire, dans une course contre la montre pour sauver un condamné à mort, qu’elle a envoyé en prison, mais qui serait potentiellement innocent.

La franchise, lancée sur la Fox en 2001 (ça ne nous rajeunit pas) a d’abord été une série événement au format novateur : un épisode d’une heure en temps réel dans la vie trépidante de notre héros, Jack Bauer, incarné par Kiefer Sutherland, tentant de déjouer les complots terroristes qui menacent les États-Unis. Après un téléfilm, 24: Redemption, entre les saisons 6 et 7, et une mini-série événement, 24: Live Another Day, diffusée en 2014 (quatre ans après la fin de la saison 8), notre héros prenait enfin sa retraite.

Mais c’était sans compter sur la chaîne Fox, qui avait encore une idée derrière la tête pour ne pas enterrer définitivement le concept. En février dernier, elle lançait le spin-off 24: Legacy. Nouveau héros, mais toujours plus ou moins le même concept. La sauce ne prend pas, et on se demande si, peut-être, le succès de 24 heures chrono ne tenait pas davantage à son héros qu’à son format. La prochaine série issue de la franchise aura donc la lourde tâche de nous prouver le contraire.

Publié dans Actu, Cinema

« Black don’t crack », La Prochaine Comédie De Viola Davis

Fidèle ambassadrice de la diversité, Viola Davis va produire une nouvelle comédie sur ABC : « Black don’t crack » !

L’actrice oscarisée et connue pour son rôle dans la série How to Get Away With Murder s’associe à Larry Wilmore (le coproducteur d’Insecure) pour ce projet Black Don’t Crack (BDC), traduisez « Les Noirs ne vieillissent pas ». Cette expression urbaine provient du fait que la peau noire subit moins vite les ravages du temps grâce à la présence de mélanine. Le choix du titre interpelle et laisse présager un casting inattendu ! Un projet qui participera à l’avancement de la diversité sur les écrans.

La série met en scène trois anciennes sœurs de sororité. Après plusieurs années, elles se retrouvent alors que chacune se situe à un carrefour de sa vie. Elles vont être confrontées à des défis, mais grâce à l’amour et l’amitié solides qui les unissent, elles ne baisseront pas les bras.

« BDC est hilarant, réconfortant et attire l’attention sur les femmes qui se cachent à la vue de tous » a déclaré Larry Wilmore dans un communiqué.

On s’attend à des répliques et scènes drôles, et à une réflexion sur le racisme et le féminisme. La date de diffusion et le casting sont encore inconnus. Black Don’t Crack sera la nouvelle série sur le girl power et l’empowerement des femmes noires à regarder… On aime déjà !